LES GRANDS PERSONNAGES DE LA FRANCOPNONIE CANADIENNE

EXPLORONS L'UNIVERS DE LA FRANCOPHONIE CANADIENNE avec des grands noms qui ont contribué à sa richesse

EnglishRetour

POLITIQUE

Victor C. Goldbloom

Date de naissance :
31 juillet 1923

Ville :
Montréal

QuébecProvince :
Québec

Vocation :
Politicien

 


Photo : Commissariat aux langues officielles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

 

 

Retour
English

 

Victor C. Goldbloom est issu d'une famille riche. Il reçoit une excellente formation classique à Montréal. En 1945, il complète ses études de médecine à l'Université McGill. Par la suite, il y enseigne la pédiatrie pendant quelques années. En 1962, Victor C. Goldbloom débute sa vie publique. Il est élu gouverneur de l'ancienne Corporation professionnelle des médecins du Québec, puis est nommé vice-président de cet organisme, poste qu'il occupe jusqu'en 1966.

En juin 1966, il fait le saut en politique. Il est élu député de la nouvelle circonscription provinciale de D'Arcy-McGee. En avril 1970, après quatre années passées à l'opposition, il est réélu et devient le premier membre de la communauté juive du Québec à faire son entrée dans le cabinet d'un premier ministre. Robert Bourassa lui confie alors la responsabilité du ministère de l'Environnement. Durant son mandat, Victor C. Goldbloom instaure la Loi sur la qualité de l'environnement et organise le Service de protection de l'environnement. En février 1973, il est nommé ministre des Affaires municipales, cumulant ainsi deux fonctions ministérielles. En novembre 1976, le gouvernement lui confie la Régie des installations olympiques. Il est ensuite réélu pour un quatrième mandat à l'Assemblée nationale, mais cette fois, au sein de l'opposition officielle. C'est le 10 octobre 1979 qu'il quitte son poste de député.

Depuis la fin de sa carrière politique, Victor C. Goldbloom œuvre au rapprochement des communautés culturelles au Canada. En 1980, il accepte le poste de directeur général du Conseil canadien des Chrétiens et des Juifs ; il occupe ce poste jusqu'en 1987. Il devient alors président de la section du Québec de ce Conseil et ce, à titre de bénévole. De 1982 à 1990, il préside l'Amitié internationale judéo-chrétienne. C'est en juin 1991 qu'il est nommé commissaire aux langues officielles du Canada ; il le demeurera jusqu'au printemps 1999. Monsieur Goldbloom est membre fondateur de plusieurs organismes : la Fondation Jules et Paul-Émile Léger, la Fondation Jean-Lesage, le Musée des religions de Nicolet et le Conseil canadien pour le commerce autochtone. Il assume également la présidence du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement de 1987 à 1990. Victor C. Goldbloom obtient plusieurs distinctions honorifiques dont celles d'officier de l'Ordre du Canada (1983) et de l'Ordre national du Québec (1991). Durant toute sa carrière, Victor C. Goldbloom a été un rassembleur, il a bâti des ponts entre les différentes communautés culturelles du Canada.

 

 

 Suivant

 


LES GRANDS PERSONNAGES DE LA FRANCOPNONIE CANADIENNE