LES GRANDS PERSONNAGES DE LA FRANCOPNONIE CANADIENNE

EXPLORONS L'UNIVERS DE LA FRANCOPHONIE CANADIENNE avec des grands noms qui ont contribué à sa richesse

EnglishRetour

Politique

Lise Thibault

Date de naissance :
2 avril 1939

Ville :
St-Rock-de-l'Achigan

QuébecProvince :
Québec

Vocations :
Enseignante, animatrice, lieutenant-gouverneur


Photo : Charles H. Leclerc avec l'autorisation du site de la Surdité du Québec

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour
English

 

Lise Trudel est la fille aînée de Paul Trudel et de Laurenza Wolfe. Elle fait ses études dans différents pensionnats des régions de Lanaudière et de Montréal, dont l'Académie Marie-Anne de Montréal. Elle poursuit ses études à l'École normale de Saint-Jérôme. À l'adolescence, un fâcheux accident de luge handicape de façon permanente Lise Trudel. Malgré le fait qu'elle doive se déplacer en fauteuil roulant, elle demeure très active. Elle se marie avec René Thibault le 21 novembre 1959 et ils s'installent à Saint-Hypolyte. Le couple a deux enfants et compte maintenant cinq petits-enfants.

Lise Thibault enseigne au service d'éducation des adultes de la Commission scolaire des Milles-Îles et des Écores (1973-1978). Elle travaille à Télé-Métropole (1977-1981) et à Radio-Canada (1982-1984) à titre d'animatrice et de recherchiste pour des émissions socio-familiales. En 1977, on la retrouve commissaire à la Commission de surveillance de la langue d'enseignement du MÉQ. Elle devient par la suite présidente des Fêtes du Canada (1983-1984) puis vice-présidente aux relations avec les bénéficiaires à la Commission de la santé et sécurité au travail (1987-1993). Lise Thibault occupe le poste de présidente-directrice générale de l'Office des personnes handicapées du Québec de 1993 à 1995. Le 30 janvier 1997, elle est assermentée 27e lieutenant-gouverneur du Québec. C'est la première fois que ce poste est occupé par une femme.

Très engagée socialement, Lise Thibault est membre de plusieurs conseils d'administration : Fondation Marie-Paule de Sainte-Véronique (1985-1995) ; Société canadienne de la Croix-Rouge (1985-1987) ; Régie des rentes du Québec (1987-1995) ; Office des personnes handicapées du Québec (1992-1993). Elle s'implique activement dans les activités culturelles et communautaires des organismes suivants : secrétaire fondatrice du journal La Chaîne (1972) ; responsable du Journal des Femmes d'aujourd'hui (1973-1976) et membre de l'Union des artistes (1978-1987). Elle collabore également à la revue Le temps de vivre (1982-1984) ; est membre, secrétaire et présidente de comités d'écoles (1964-1972) ; vice-présidente du Cercle des fermières (1971-1973) ; marraine pour la création d'une chaire en hépathologie à l'Université de Montréal (1995) et membre du Cercle des femmes journalistes de 1984 à 1987.

Finalement, madame Lise Thibault reçoit en 1994 le prix Femme de mérite, décerné par le YWCA, pour son implication sociale. La même année, elle est nommée « Personnalité de l'année » par la revue Châtelaine. Lise Thibault est une femme de cœur ainsi qu'une une femme de tête qui s'est dévouée pour le bien-être des autres.

 

 

 

 Suivant


LES GRANDS PERSONNAGES DE LA FRANCOPNONIE CANADIENNE